Asthme et les particularités de la pharmacothérapie

Dr. André Bélanger, MD, CFCP, Médicin Famille, parle de la physiologie de l’asthme et des traitements appropriés offerts.

Loading the player...

Dr. André Bélanger, MD, CFCP, Médicin Famille, parle de la physiologie de l’asthme et des traitements appropriés offerts.
16605 Views
Share
Video transcript

Dr. André Bélanger, MD, CFCP Asthme et les particularités de la pharmacothérapie

Alors pour la médication concernant le traitement de l’asthme, il y a deux aspects qu’il faut comprendre dans cette maladie-là.

Donc l’asthme, on va regarder ça comme une maladie des voies respiratoires. Donc les bronches, on regarde ça comme étant des tuyaux à l’intérieur desquels il y a une tapisserie.

Alors il y a deux processus qui se produisent quand on a de l’asthme. La tapisserie à l’intérieur du tuyau ou de la bronche s’enflamme et produit du bronchospasme. Donc il y a deux médicaments qu’on utilise. Le premier, c’est le Ventolin. Je le nomme comme ça parce que c’est le plus connu, mais c’est le bronchodilatateur. C’est-à-dire qu’en prenant du Ventolin, ma bronche va s’ouvrir, mais si l’inflammation demeure à l’intérieur, elle va se refermer.

Donc un des indicateurs pour le contrôle de l’asthme, c’est l’utilisation de ce bronchodilatateur-là plus de quatre fois semaine signifie qu’à l’intérieur de la bronche il y a encore trop d’inflammation qu’il faut qu’on contrôle.

Donc le deuxième médicament qui est un anti-inflammatoire ou un corticostéroïde inhalé, l’expression qu’on utilise en médecine, ce médicament-là vient se déposer sur la tapisserie et enlève cette enflure-là ou cette inflammation-là qui permet ainsi à la bronche de garder son calibre.

Donc il y a des médicaments et ces médicaments-là peuvent être pris individuellement, c’est-à-dire le bronchodilatateur ou le corticostéroïde inhalé, mais il y a des patients chez qui les deux médicaments sont combinés à l’intérieur du même dispositif. À ce moment-là, le patient a dans ce dispositif-là le corticostéroïde inhalé, c’est-à-dire le médicament anti-inflammatoire avec un bronchodilatateur, mais qui a une durée d’action prolongée, c’est-à-dire de 12 heures et plus. Alors ça permet un meilleur contrôle de l’asthme.

Donc le patient asthmatique devrait régulièrement vérifier, monitorer son état de santé pour s’assurer qu’il a un bon contrôle avec des critères précis qu’on leur enseigne.

Donc comme patient asthmatique, il y a trois points que vous pourriez vérifier pour savoir si vous êtes bien contrôlé. Le premier point, c'est: à chaque visite que vous avez soit avec votre médecin de famille, votre pneumologue, votre pharmacien, vérifiez le contrôle de votre maladie. Deuxièmement, s'assurer que vous avez le bon dispositif et la bonne médication. Et troisièmement, de toujours être en apprentissage par rapport à la maladie et au dispositif que vous utilisez pour s'assurer que votre utilisation est adéquate.

Pour ce, vous pouvez revoir votre pharmacien, votre médecin de famille, votre pneumologue en prenant rendez-vous selon les besoins et selon vos symptômes.

Presenter: Dr. Andre Belanger, Family Doctor, Courcelette, QC

Local Practitioners: Family Doctor

Le Quiz de L'Asthme et les Médicaments ( 4 participated.)

Qu’est-ce que l’asthme?

Questions True False  
1 L’asthme a deux composantes : l’inflammation et la bronchoconstriction.

 
2 Votre médicament d’entretien, que vous devez prendre quotidiennement, traite l’inflammation au niveau de vos poumons.

 
3 Votre médicament de secours soulage la bronchoconstriction et permet de dégager rapidement vos poumons.

 
4 La fréquence à laquelle vous prenez votre médicament de secours ou Ventolin est un bon indicateur du degré de maîtrise de votre asthme. Par exemple, si vous avez besoin de plus de 4 inhalations de Ventolin par semaine, il se pourrait que votre asthme ne soit pas adéquatement maîtrisé.

 
5 Il est très important que vous utilisiez correctement votre inhalateur de manière à ce qu’une quantité suffisante de médicament pénètre dans vos poumons.

 
6 Il y a peu d’avantages à recourir à un traitement d’association plutôt que de prendre des inhalateurs distincts.

 

This content is for informational purposes only, and is not intended to be a substitute for professional medical advice, diagnosis or treatment. Always seek the advice of your physician or other qualified healthcare professional with any questions you may have regarding a medical condition.