Helpful Tips On Lifestyle Factors and Atrial Fibrillation

Dr. Paul Dorian, MD, CM, MSc., Cardiologist, talks about what lifestyle factors can impact the burden of atrial fibrillation.

Loading the player...

Dr. Paul Dorian, MD, CM, MSc., Cardiologist, talks about what lifestyle factors can impact the burden of atrial fibrillation.
10532 Views
Share
Video transcript

Featuring Dr. Paul Dorian, MD, CM, MSc., Cardiologist

Duration: 3 minutes, 36 seconds

Patients often ask me: I have atrial fibrillation, should I be worried about lifestyle, are there things I should do or I shouldn’t do? The most important thing for patients to understand about atrial fibrillation and lifestyle is as follows.

First, coffee is safe in atrial fibrillation, there’s no reason not to drink coffee, and the scientific evidence if anything shows that coffee protects you from atrial fibrillation, doesn’t cause atrial fibrillation. Of course, if you drink too much coffee it can cause anxiety or palpitations, but it has nothing to do with the atrial fibrillation.

The second question importantly is about alcohol. Alcohol in excess definitely can cause atrial fibrillation, and all patients with atrial fibrillation should avoid alcohol in excess. Small amounts of alcohol, for example, one standard drink or one or two glasses of wine a few times a week are not harmful, they’re not a problem, and you can safely have alcohol as long as it’s in moderation.

Exercise is safe in atrial fibrillation. Of course, if you’re exercising, riding a bike or running or doing a sport and you have atrial fibrillation and you’re dizzy or you’re short of breath then you need to slow down or perhaps stop. But for most patients, regular activity and exercise is perfectly safe.

You can play sports, you can go for walks, you can play tennis or whatever is your favourite activity. You’re able to do it, furthermore, the more exercise you do, the less likely it is you are to have atrial fibrillation recurrences for most patients. Exercise is recommended, and it is safe under most conditions; if you’re not sure, ask your doctor.

Let’s talk about diet and atrial fibrillation. Atrial fibrillation is not directly related to diet, in the sense of the kinds of the foods that you eat or the supplements or vitamins, it really doesn’t matter. It is absolutely true that patients that are overweight or obese are more likely to develop atrial fibrillation and it’s going to bother them more than individuals that are of normal weight.

Very good research tells us, that if you have atrial fib and you’re overweight and you manage to lose weight, largely through diet and exercise, you will have less atrial fibrillation, and you will feel better, and be less bothered.

Lastly, patients often tell me, stress is something I want to avoid, I think my stress level is high, should I be worried about stress and atrial fibrillation, and the answer is stress does not cause atrial fibrillation. Of course, if you’re stressed and you have atrial fibrillation it will bother you more. Anything bothers you more if you’re stressed. But stress by itself doesn’t cause atrial fibrillation, and avoiding stress, although it’s of course a good thing, will not prevent you from having more atrial fibrillation.

So the bottom line is if you have atrial fib you can just lead your life as normally as you can. You may not be able to do everything you would like to be able to do, but there’s no reason to restrict your life in terms of diet, in terms of activity, in terms of alcohol – in moderation, in terms of coffee. Just lead a completely normal life.

If you have atrial fibrillation and you don’t feel well, or you need more information, or you’re not completely satisfied with your treatment, speak to your family doctor. If needed, ask to be sent to a cardiologist who has expertise in atrial fibrillation, and get yourself as well informed as possible about this condition so that you better understand your own body and you can deal with the symptoms more effectively.

French Translation:

Avec Dr. Paul Dorian, MD, cm, MSC., cardiologue

Durée: 3 minutes, 36 secondes

Les patients me demandent souvent: J'ai une fibrillation auriculaire, devrais-je m'inquiéter du style de vie, y a-t-il des choses que je devrais Faire ou je ne devrais pas? La chose la plus importante pour les patients de comprendre la fibrillation auriculaire et le mode de vie est la suivante.

Tout d'abord, le café est en sécurité dans la fibrillation auriculaire, il n'y a aucune raison de ne pas boire du café, et la preuve scientifique si quelque chose montre que le café vous protège de la fibrillation auriculaire, ne provoque pas de fibrillation auriculaire. Bien sûr, si vous buvez trop de café, il peut causer de l'anxiété ou des palpitations, mais il n'a rien à voir avec la fibrillation auriculaire.

La deuxième question est importante sur l'alcool. L'alcool en excès certainement peut provoquer une fibrillation auriculaire, et tous les patients atteints de fibrillation auriculaire devraient éviter l'alcool en excès. De petites quantités d'alcool, par exemple, une boisson standard ou un ou deux verres de vin quelques fois par semaine ne sont pas nocifs, ils ne sont pas un problème, et vous pouvez en toute sécurité avoir de l'alcool Tant que C'est avec modération.

L'exercice est sûr dans la fibrillation auriculaire. Bien sûr, si vous faites de l'exercice, que vous conduisez un vélo ou que vous faites du sport et que vous avez une fibrillation auriculaire et que vous avez le vertige ou que vous êtes à court de souffle, vous devez ralentir ou peut-être arrêter. Mais pour la plupart des patients, l'activité régulière et l'exercice est parfaitement sûr.

Vous pouvez faire du sport, vous pouvez aller pour des promenades, vous pouvez jouer au tennis ou tout ce qui est votre Préféré Activité. Vous êtes en mesure de le faire, en outre, le plus d'exercice que vous faites, moins il est probable que vous êtes d'avoir des récurrences de fibrillation auriculaire pour la plupart des patients. L'exercice est recommandé, et il est sûr dans la plupart des conditions; Si vous n'êtes pas sûr, demandez à votre médecin.

Parlons du régime et de la fibrillation auriculaire. La fibrillation auriculaire n'est pas directement liée à l'alimentation, dans le sens des types d'aliments que vous mangez ou les suppléments ou les vitamines, il n'a vraiment pas d'importance. C'est vrai absolument vrai que les patients qui sont en surpoids ou obèses sont plus susceptibles de développer une fibrillation auriculaire et il va les déranger plus que les individus qui sont de poids normal.

Très bonne recherche nous dit, que si vous avez FIB auriculaire et vous êtes en surpoids et vous parvenez à perdre du poids, en grande partie par l'alimentation et l'exercice, vous aurez moins de fibrillation auriculaire, et vous vous sentirez mieux, et être moins gêné.

Enfin, les patients me disent souvent, le stress est quelque chose que je veux éviter, je pense que mon niveau de stress est élevé, devrais-je être préoccupé par le stress et la fibrillation auriculaire, et la réponse est le stress ne provoque pas la fibrillation auriculaire. Bien sûr, si vous êtes stressé et que vous avez la fibrillation auriculaire, il vous dérange plus. Tout ce qui vous dérange plus si vous êtes stressé. Mais le stress par lui-même ne cause pas de fibrillation auriculaire, et en évitant le stress, même si c'est bien sûr une bonne chose, ne vous empêchera pas d'avoir plus de fibrillation auriculaire.

Donc la ligne du bas est si vous avez FIB auriculaire, vous pouvez simplement mener votre vie aussi normalement que vous le pouvez. Vous ne pourrez peut-être pas faire tout ce que vous aimeriez pouvoir faire, mais il n'y a aucune raison de restreindre votre vie en termes d'alimentation, en termes d'activité, en termes d'alcool-avec modération, en termes de café. Mener une vie tout à fait normale.

Si vous avez une fibrillation auriculaire et que vous ne vous sentez pas bien, ou si vous avez besoin de plus d'informations, ou si vous n'êtes pas entièrement satisfait de votre traitement, parlez à votre médecin de famille. Si nécessaire, demandez à être envoyé à un cardiologue qui a une expertise dans la fibrillation auriculaire, et obtenez-vous aussi bien informé que possible sur cette condition afin que vous mieux comprendre votre propre corps et vous pouvez faire face aux symptômes plus efficacement.

Presenter: Dr. Paul Dorian, Cardiologist, Toronto, ON

Local Practitioners: Cardiologist

This content is for informational purposes only, and is not intended to be a substitute for professional medical advice, diagnosis or treatment. Always seek the advice of your physician or other qualified healthcare professional with any questions you may have regarding a medical condition.